mardi 27 mars 2018

AU ROUGE DU LOUP













Au rouge du Loup

1.
Au rouge d'un crayon de couleur en bois
Les mots de nuit sonnent mieux... Il n'y
A plus Paris ! Il reste qu'une rue dans
Sa caboche, fêlure !... Puis la trace dans la neige
Sur cette route de nuit qui sonnent encore... Plus
Feutrés et limpides... Surtout des poèmes de nuit dans
Le silence à l'aurore du printemps... Mais il
N'y a jamais eu d'Usine des vents...
Ni de Pays des briques feux... Juste une Sucrerie...

2.
Et des corons. Aujourd'hui, ils tombent en ruines
De désuétudes... Je vois des ruines... Par contre il
Y a eu des Loups, il y a eu
Un moulin ; il y a Le moulin des Loups.
Et un vieux Loup regarde les ruines... Il est
Là, il a été vu en pays de Picardie...
C'est lui, là, en éclaireurs ou éclair rieur ?
À la piquette du jour... au p'tit jour... À
L'aurore qui convient au Loup et sa meute.

En vers arithmonymes de 9,
les 26 et 27 mars,
sur la route entre Paris et Dwai

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ffwl Lleuw n°14 - Il est là ! avec AUX ROBES DE RIMBAUD... notamment Ivar Ch'Vavar et VERS NOUVEAUX d'ARTHUR RIMBAUD.

IL EST LÀ ! Le n°14 du "pauvre" périodique aléatoire de poésie : Ffwl Lleuw paru !  Hier ! Afin d'être ce...