jeudi 29 mars 2018

CHL'LU


lA terre qui s'ouvre
lAisse le cri jAillir
de dessous les lignes de lA fécondité
lA lumière 
Chl'lu !
lu ed noéciù
pour À nAître 
l'étoile une !
Agobile ed leune
fArfue ed lu
éclichure edzeur m'ghife 
À mizote
pAreil À un tAtouAge
Au visAge du respect de lA dAme

lA lettre A de pAr lA lumière du jAillissement de lA fécondité devient l'étoile d'A.

Christian-Edziré Déquesnes,
écrit dans la nuit du 29 et 30 mars 2018,
en regardant cette toile puissante, ci dessous,
de Claire 'Manoé' Carrion.


Traduction de l'auteur :
lA terre qui s'ouvre
lAisse le cri jAillir
de dessous les lignes de lA fécondité
lA lumière
Cette lumière !
lumière de l'obscurité
pour À nAître
l'étoile une !
petite chose de lune
feu follet de lumière
éclaboussure sur mon visAge
À moi Autre
pAreil À un tAtouAge
Au visAge du respect de lA dAme

lA lettre A de pAr lA lumière du jAillissement de lA fécondité devient l'étoile d'A.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Paru dans Le LITTERAIRE, le 4 janvier 2019.

Christian Déquesnes &  all.,   - Christian-Edziré Déquesnes, jadis et déjà dans l'escalier de la Maison d'Arthur Rim...