lundi 26 février 2018

LES LETTRES À LYZH'LHAUR' -1. La table de la maman de Serge.

Le 26 février 2018
LA TABLE DE LA MAMAN DE SERGE
À Jacques Cauda.

À DwAi, L'AAA, en mon vestibule,
Amy attend heureuse les visiteurs à venir
alors que non loin Arno & Arthur aux semelles de vents papotent
et boivent des coups toutes les nuits.
LÀÀÀ, vieux "comme une pierre d'Arthur' qui roule",
Je suis heureux en caillou de sable blanc...
Et Bob Dylan de par la voix d'Hugues Aufray chante en-corps.
À celles et ceux qui veulent ma nouvelle adresse postale, je dis :
Envoyez moi un message, un signe...

Ce jour de jadis, je trouve pour nous le Puits du Loup et son eau au bleu électrique commence un nouveau  feuilleton solitaire, une page de blues qu'elle ne prend jamais le temps de boire et moins de lire. Ce jour d'avant hier recommence un nouveau épisode, il me semble qu'il a déjà été diffusé à la radio, je ne m'arrête même plus au Puits du Loup. Ce jour d'hier re-recommence un autre épisode du feuilleton solitaire, je remonte direct tout au Nord en fonçant droit devant sur l'autoroute, sans prendre l'itinéraire qui offre à traverser la Morte-Fontaine. J'éteins la lumière, je vais revendre le piano. Maintenant je connais cette route sur les bouts de mes dix doigts, je l'ai faite mainte et mainte fois, dans les deux sens, en multiple aller-retour successifs parfois parce qu'une chose a été oubliée. Cette route toujours elle me ramène, ici, au pays de mes racines... C'est la route du Loup de la pierre d'Arthur, la routes des hommes aux cœurs en fines guenilles grises de pluie. Cette pluie qui confie : «  Le Blues n'est pas seulement bleu... parfois rouge... ...de peau blanche aussi... ...puis en corps gris picard ! » Dans le blanc du silence le grand-père confie à son arrière petit fils : « Stagger Lee sait qu'il est Personne alors qu'elle croit qu'il est mauvais, qu'il pense qu'elle est Marie Laveaux ; elle qui s'imagine être Sainte Eulalie, ne saura jamais l'eau bleue électrique du Puits du Loup et que  Stagger Lee, lui, a vu, en photographie, la Dignité et que depuis cette seconde à revoir la mère de Serge, il sait : Même un prix de Nobel de littérature peut au moins une fois se tromper ! Personne ne sait qui  est véritablement Stagger Lee qui n'a vraiment rien à voir avec le diable puisqu'il sait la vérité qui est dessous son sacré chapeau. Stagger Lee sait ce que personne ne sait, que Lyzh'Lor' l'attend au bord du fleuve qui roule au son de la pierre qui chante dans son coeur de cailloux de sable blanc ».

J'ai une magnifique vieille table en mon appartement qui me vient de la maman de Serge.

Christian-Edziré Déquesnes.

LA KODAPHOLIEMANIA EST EN ROUTE ! Acte - 1. COMILEDIE !

- Auto-portrait surfiguratif
de Jacques Cauda. -

La Kodapholiemania est en route...
Comilédie 
de Jacques CAUDA
« Je ne suis pas votre homme. Vous êtes beaucoup trop génial pour moi. Vraiment. Voyez Sollers, je vous l’ai dit cent fois?! Sollers aussi est génial. C’est lui votre interlocuteur. Je vous l’assure. » C’est par ces mots que Gérard Bourgadier refusa ce manuscrit pour L’Arpenteur en 1995. Sollers ne le publia pas non plus… Plus de 20 ans après, voici enfin publié ce roman que l’auteur présente comme son chef-d’œuvre, en tout cas une œuvre propre à le faire rentrer dans la catégorie somme toute assez restreinte des « fous littéraires ».
Voici un extrait de la lettre de présentation de l’auteur aux éditions Tinbad en 2015?: « Excentrique, étrange, irréel. […] structuré comme un solo d’Albert Ayler ou Ornette Coleman ou Pharoah Sanders. Jazz. Il est écrit sur les harmoniques. Vertical, pointé vers le soleil, à la manière d’un nouage indéfini du langage sur lui-même tournant dans une structure en spirale. […] L’intrigue (le squelette) y est simple?: deux jumeaux fœtus dans le ventre de leur mère décident de ne pas sortir par la voie naturelle mais par l’oreille de la parturiente (Rabelais, n’est-ce pas…) Avant leur ascension, ils cousent (nous y voici), ils cousent son vagin, crimen amoris (aidés par le lecteur). Ensuite, ils causent. Ils causent littérature, philosophie, théologie… Comilédie s’inscrit dans la ligne tracée par Raymond Roussel, Artaud, Joyce (cher Tinbad le Tailleur), Jarry, Queneau, ou encore Dubuffet, agitateurs de folies littéraires. Il est à lire comme l’urinoir de Duchamp se regardait: comme une entreprise de démolition de la littérature, un éloge du mauvais goût. »
Jacques Cauda, peintre, écrivain, poète, photographe et documentariste est à l’origine du mouvement surfiguratif. Comilédie, commencé à la fin des années 80, est son 13livre.


mercredi 21 février 2018

AU TRIPTYQUE DE L'AAA...


À DwAi, l'AAA, en mon vestibule, Amy attend heureuse les visiteurs à venir alors que non loin Arno & Arthur aux semelles de vents papotent et boivent des coups toutes les nuits. LÀÀÀ, vieux "comme une pierre 'd'Arthur' qui roule", je suis heureux en caillou de sable blanc... Et Bob Dylan de par la voix d'Hugues Aufray chante en corps. À celles et ceux qui veulent ma nouvelle adresse postale, je dis : envoyez moi un message, un signe... ; puis si vous désirez voir L'AAA, ici, il y a une chambre de passage...
Christian-Edziré Déquesnes, le 21.02.2018.
christian.dequesnes@orange.fr


 

Ffwl Lleuw n°14 - Il est là ! avec AUX ROBES DE RIMBAUD... notamment Ivar Ch'Vavar et VERS NOUVEAUX d'ARTHUR RIMBAUD.

IL EST LÀ ! Le n°14 du "pauvre" périodique aléatoire de poésie : Ffwl Lleuw paru !  Hier ! Afin d'être ce...