vendredi 22 février 2019

NOUS sommes arrivés - Ffwl Lleuw / AUX ROBES DE RIMBAUD N°16.



NOUS sommes arrivés ! IL fallait le faire pour Nausicaa.
DISPONIBLE !
N°16 de Ffwl Lleuw / Aux robes de Rimbaud
AU PROFIT DE L'ASSOCIATION : LADY COCCINNELLE afin d'aider une petite fille très malade... VOUS POUVEZ PASSER COMMANDE ! 
contact/renseignements : christian.dequesnes@orange.fr

Avec des textes et poèmes de Edéa Nanaki (La Gorgue), Delphine Liliane Borde (Vierzon), Claire Ceira (Toulon), Muriel Odoyer (Paris), Celou Bkn (Fés/Maroc), Delphine Gest (Lille), Ivar ch'Vavar (Amiens), John.M Bennett (Colombus/u.s.a ), Alain Brissiaud (Richerenche), Docteur Bertrand Nobert Barbe (Nicaragua), Jacques Cauda (Paris), Didier Trumeau (Vierzon), Jean-Luc Casamian (Toulouse), Carpentier Francis (Anger), Christian-Edziré Déquesnes (Dwai) + des illustrations, collages de Laurence Lechable (Rouen), Cheryl Penn (South Africa), Jocelyne Di Guiseppe (Douai), John M. Bennett, Philippe Lemaire (Villeuneuve d'Ascq), Pascal Lenoir (Grandfresnoy) , S.O.D.A 2019 + 2 suppléments 'HUMUS' de Julie Ladret (Poèmes et photos) et enfin le supplément Orchestrophone,
'Donnez à manger aux affamés !'
consacré à Roland van Van Campenhout.
 


mardi 12 février 2019

De l'HUMUS pour DONNER A MANGER AUX AFFAMES



NUMERO AU PROFIT DE L'ASSOCIATION : LADY COCCINNELLE afin d'aider une petite fille très malade... VOUS POUVEZ PASSER COMMANDE ! 
contact/renseignements : christian.dequesnes@orange.fr

Le 16 ! de Ffwl-Lleuw/Aux Robes de Rimbaud en cours de finition, avec des textes et poèmes de Delphine Liliane Borde (Vierzon), Claire Ceira (Toulon), Muriel Odoyer (Paris), Celou Bkn (Fés/Maroc), Delphine Delphine (Lille), Ivar ch'Vavar (Amiens), John.M Bennett (Colombus/u.s.a ), Alain Brissiaud, Jacques Cauda (Paris), Jean-Luc Casamian (Toulouse), Carpentier Francis (Anger), Christian-Edziré Déquesnes (Dwai) + des illustrations, collages de Cheryl Penn (South Africa), Jocelyne Di Giuseppe (Douai), John M. Bennett, Pascal Lenoir (Grandfresnoy) , S.O.D.A 2019 + 2 suppléments 'HUMUS' de Julie Ladret (Poèmes et photos) et enfin le supplément Orchestrophone, 'Donnez à manger aux affamés !'
consacré à Roland van Van Campenhout Roland et avec un grand document sonore inédit,
à suivre donc...

PUBLICATION VENDREDI 15 FEVRIER.


Illustrations : Dessins pour Nausicaa et Julie de Jacques Cauda.

vendredi 1 février 2019

DESTOCKAGE de ROBES DE RIMBAUD au salon de LA COUTURE (62/Pas-de-Calais)...



Demain samedi dés 11h, je suis présent au salon du livres de  La Couture (62/Pas-de-Calais)
pour déstockage de Ffwl-Lleuw et autres Robes de Rimbaud picardes et du Grand tout partout puis dans la mesure du stock disponible (jusqu'à l'épuisement) distribution de la CHANSON
de Konrad Schmitt !
à toutes personnes qui m'en fait la demande...

- IL NE RESTE QUE QUELQUES EXEMPLAIRES ! -

- IL NE RESTE QUE QUELQUES EXEMPLAIRES. -
- TOUSSINT DUCASSES
de Christian-Edziré Déquesnes,
l'image est floue, c'est normal car c'est devenu rare !
mais 4 exemplaires ont été retrouvé,
vous pourrez donc le voir en réel et non troublé
ce samedi-dimanche au salon du livres de
LA COUTURE (62/Pas-de-Calais.)

vendredi 4 janvier 2019

Paru dans Le LITTERAIRE, le 4 janvier 2019.


Christian Déquesnes & all.,  
- Christian-Edziré Déquesnes, jadis et déjà
dans l'escalier de la Maison d'Arthur Rimbaud. -

Aux robes de Rimbaud suivi de Passiondale


Le babil des nouvelles classes dangereuses

Chris­tian Déquesnes renoue avec le samiz­dat et la pen­sée encore plus libre que liber­taire pour remettre à leur place cer­tains intel­lec­tuels et pour­suivre son triple A. Il n’a rien à voir avec celui de l’économie capi­ta­liste. Ce cycle signale lAmpli­fi­ca­tion des Ampleurs des Aggra­va­tions contre lequel l’auteur, ani­ma­teur, nou­veau bour­reau de Béthune des lettres lutte sous l’égide de Rim­baud et d’Ivar Ch’Vavar son meilleur ami.

L’auteur appelle sa revue “un pauvre pério­dique”. Il n’en est rien car il renoue avec une lit­té­ra­ture et un feuille­tage qui avait cours dans les années 70 pas très loin de chez lui avec par exemple la revue “25” ani­mée par Fran­çoise Favretto et son époux de l’époque. Dé­quesnes - comme il le pré­cise — n’écrit ni pour l’honneur ni pour l’argent mais par néces­sité vitale et poli­tique et contre les “bien­veillants” des réseaux offi­ciels — ger­ma­no­pra­tins entre autres.

A savoir ceux qui imposent leurs dik­tats et reçoivent pour cela des pré­bendes afin d’oeuvrer à l’émerveillements des foules (elles se réduisent à quelques cénacles ou cotteries). Sont réunis ici sous un appa­rent dis­pa­rate des auteurs et artistes majeurs. Le res­pon­sable lui-même (aux prises avec une fli­ckette) mais aussi Jacques Cauda ce vieux frère, et tout ceux qui tra­vaillent la langue en pres­sions et dépres­sions : entre autres Per­rine Le Quer­rec, Jean-Luc Casa­mian, John M. Ben­nett, Alain Bris­siaud, Marie Chris­tine Menue et Domi­nique Braux. Tous sont plus ou moins réunis pour un hom­mage à Ch’Vavar qui clôt la revue que Bob Dylan ouvre par un extrait per­cu­tant de son dis­cours lu lors de la remise de son prix Nobel.

Elle est com­plé­tée par Pas­sion­dale consa­cré à deux poètes des îles bri­tan­niques : le Gal­lois Hedd Wynn à l’écriture frac­tale et vivante et l’Irlandais Fran­cis Led­wige qui accueille le lec­teur pour un émer­veille­ment là où “des fleurs humides / emplissent l’espace comme des gibou­lées”. L’ensemble est puis­sant car com­mis au nom de la néces­saire délin­quance dans la langue (et ailleurs aussi — sexe com­pris). Un fan­tas­tique retour d’un refoulé (ali­menté par la morale des reli­gions) nour­rit ces pages dont l‘appel d’air consti­tue un dan­ger suprême.

Ce qui est mis sous le car­can de l’idéologie des maîtres et d’intellectuels lits et rateurs est sabordé non par mots d’ordres mais par l’offense faite à la langue. Elle “faute” ici par actions et non par omis­sion. Cauda et son “Eve Llyne” ne s’en privent pas dans cet espace de “la grande Picar­die Men­tale” dont selon Déquesnes “Ch’Vavar a re-inventé les jalons” et dans laquelle le corps n’est jamais omis.

Nulle ques­tion de punir de telles dé-pensées ardentes. Sade le réfu­tait par avance par un sub­ver­sif appel au divin auquel il ne croyait pas dans une lettre à Gau­fridy : « Punit-on les pen­sées ? Dieu seul en a le droit parce que lui seul les connaît ». Déquesnes et ses ouailles clament la néces­sité d’un manie­ment a-nimal de la langue, de ses corps au sein même de la pré­ci­sion cruelle des détails fic­tion­nels ou quo­ti­diens et  par la liberté de retour­ner la pen­sée conte le réel pour le dénoncer.

Soudain, le lan­gage menace la loi. La cruauté des pou­voirs est mise en évi­dence par le plai­sir et l’outrage accom­plis. L’intimité inavouable est tour­née moins vers le dedans que vers le dehors dans ce théâtre ouvert de la cruauté et de la joie face à ceux qui veulent cou­vrir la voix des sans dents de la poé­sie roturière.

jean-paul gavard-perret

Chris­tian Deé­quenes & all., Des dé– pen­sées rem­plis, Ffwl, n° 15 “Aux robes de Rim­baud” com­plété de Pas­sion­dale — La val­lée de la pas­sion, Edi­tions Le Che­min d’Arthur, Douai, 2018.
Pour abon­ne­ment (4 numé­ros + sup­plé­ments 35,00 E. : christian.dequesnes@orange.fr


mercredi 26 décembre 2018

Ffwl Lleuw/AUX ROBES DE RIMBAUD n°15 existe en Rose BierbAR et ORAnge Bacon... Soutenez NOUS ! Les tarifs postaux NOUS assassinent...



Existe en Rose BiebAR ou Orange Bacon ! Choisissez votre couleur via ===>
===> contact & renseignements : christian.dequesnes@orange.fr

                ch'liméroù 15 ! Superbe numéro de Ffwl Lleuw / Aux Robes de Rimbaud, que je viens de relire intégralement... La plaquette Passiondale, très émouvante. Je suis heureux que ces deux poètes soient enfin traduits. Le dossier Arno est un événement ! Ivar Ch'Vavar. ATTENTION ! Ce numéro part comme des petits pains ! Il n'y aura pas pour tout le monde ! Il ne reste plus qu'une petite vingtaine d'exemplaires. Renseignements et contacts via ===>
====> christian.dequesnes@orange.fr
Existe en Rose ou Orange ! Choisissez votre couleur via ===>
===> contact & renseignements ===>
===> christian.dequesnes@orange.fr
SOUTENEZ NOUS !
LES TARIFS POSTAUX NOUS ASSASSINENT !