jeudi 19 avril 2018

LES AFFAIRES RIMBAUD -1.



J'en fais une vraie affaire de ce costume !
Le voyant n'en a aucun car ses semelles
Ne sont que de vents et face à lui
Personne ! Tous derrière ! Ce sont surtout nazes qui vont
Ces écrivaillons qui s'offrent à se montrer soldés
En l'annuel printanier marché parisien de la poésie
Afin d'essayer de se vendre dans leurs uniformes
 Divers et invariablement avariés : Chapeaux, écharpes, jupes de bougresse,
Lunettes noires et leurs airs graves d'incompris chroniques.

Le 19.04.2018, en Dwai,
Christian-Edziré Déquesnes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'AIR DE LA ROUTE de Bruno Sourdin

Un livre de Bruno Sourdin qu'il faut découvrir car il démontre que le souffle de la BEAT GENERATION souffle toujours au présent et ...