jeudi 19 avril 2018

LES AFFAIRES RIMBAUD -1.



J'en fais une vraie affaire de ce costume !
Le voyant n'en a aucun car ses semelles
Ne sont que de vents et face à lui
Personne ! Tous derrière ! Ce sont surtout nazes qui vont
Ces écrivaillons qui s'offrent à se montrer soldés
En l'annuel printanier marché parisien de la poésie
Afin d'essayer de se vendre dans leurs uniformes
 Divers et invariablement avariés : Chapeaux, écharpes, jupes de bougresse,
Lunettes noires et leurs airs graves d'incompris chroniques.

Le 19.04.2018, en Dwai,
Christian-Edziré Déquesnes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Paru dans Le LITTERAIRE, le 4 janvier 2019.

Christian Déquesnes &  all.,   - Christian-Edziré Déquesnes, jadis et déjà dans l'escalier de la Maison d'Arthur Rim...